De très très longues vacances...

Je réfléchis à revenir piétiner par ici. Sauf que je n'ai rien de très palpitant à dire à part que je ne progresse pas. Beaucoup d'idées traînent pour m'attaquer par la face nord mais elles restent en plan parce que je n'ai pas suffisamment de temps, d'envie et de courage pour les mettre en oeuvre sur mon peu de temps où que je peux poser mes fesses et ne rien faire (soit après 22h ou avant 6h).

Le " Ayé, c'est décidé, ce sera crudités + soupe + yaourt nature (maison !) + fruit" à fonctionner le temps que je parte en vacances en avril, vacances qui m'ont valu 2 kilos que j'avais reperdu. Et pis, ce weekend, l'air de la Bretagne m'a valu 1 kilo...

Donc, on prend les mêmes et on recommence...

Et on se bouge le c** parce que là ça devient pathétique à mon sens. Je m'insupporte au point d'avoir plus envie de me taper un paquet de M'é'Nems qu'une crudité-vinaigrette sans vinaigrette...

Pffff... la vie, la petite faiblesse qui vous perdra !

Commentaires

  1. Allez un peu de courage, dis-toi que nous sommes toutes dans ce cas et pour ma part bizarrement les beaux jours ne m'incitent pas particulièrement à faire attention. Paradoxe puisqu'il fait plus chose, on devrait manger moins, mais chez moi cela n'a jamais marché. Alors je bouge plus et cela compense bien, un petit tour à pied par ci, par là même si ce n'est pas très longtemps.Mais ne te décourage surtout pas et mets ton homme à contribution !A bientôt et gros bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés