Dis, maman, à quoi tu penses ? #26 - Spécial J'adore mon fils mais...

- J'adore mon fils mais... ras-le-bol d'être mouchetée à la purée le soir parce que Môsieu n'a pas faim/est d'humeur taquine/trouve que ce n'est pas assez chaud/trouve que c'est trop chaud/n'a pas de bonne raison mais le fait quand même (rayer la mention inutile...ou pas).

- J'adore mon fils mais... certains soirs, j'irais bien me la couler douce dans le bain, direct en rentrant, plutôt que d'avoir à aller le chercher chez la nounou, me battre avec lui pour qu'il accepte que je l'attache dans son siège auto, sortir tout le barda de la voiture tout en retenant le nain par la capuche pour qu'il n'aille par courir au milieu de la rue, courir après le nain dans toute la maison avant d'arriver à le faire asseoir dans sa chaise haute... 2 secondes... me faire cracher la purée à la figure, éponger la salle de bain après son passage et repeindre les murs du salon après le dîner. Et tout ça en une heure. Environ.

- J'adore mon fils mais... j'sais pas pourquoi mais j'pense que je me fatigue moins au boulot qu'à m'occuper du Boubou toute la journée... J'sais pas, une idée comme ça...

- J'adore mon fils mais... quand il est couché et qu'il dort, comment dire... j'trouve ça tellement génial tant il est beau !

- J'adore mon fils mais... je n'ai jamais épluché (et mangé !) autant de légumes que depuis un an. Et ce n'est pas fini.

- J'adore mon fils mais... quand il aura appris à faire sur le pot, je ne serai pas malheureuse de ne plus avoir à changer ses couches.

- J'adore mon fils mais...ça fait 12 fois qu'il fait le tour de la maison avec sa petite voiture qui chante en boucle "Ah touk touk pouêt pouêt la voilà, la totomobileeeee". Ils font les mêmes qui chantent Higway to hell ou Buffalo Soldier ?

- J'adore mon fils mais...quand il a décidé qu'il ne mangerait pas le plat que je lui ai préparé, comment dire... ça me gave grave, sans mauvais jeu de mots. ça s'amplifie quand il décide de recracher la cuillerée que j'avais pourtant réussi au prix d'un effort surhumain à lui faire avaler. Et ça m'achève quand, après avoir obtenu ce qu'il voulait - comprendre le sacrosaint aliment des moins de 77 ans, le babybel - il me regarde l'air de dire "Maman, t'es trop crédule !" (oui, bon, okay, il n'a que 16 mois mais s'il parlait c'est ce qu'il dirait !) 

- J'adore mon fils mais... quelqu'un pourrait lui dire qu'il n'y a pas d'épreuve de lancé de purée avec la bouche aux jeux olympiques et que ce n'est donc plus la peine s'entraîner ?

Commentaires

  1. ah tiens, c'est bizarre, hier on a eu la même conversation avec une jeune maman d'un petit Simon !!! Quant je vous dis que "rester à la maison" n'est pas forcément "ne rien faire" !! Mais je dis aussi, qu'on y a quand même de super bons moments inoubliables et qui ne se répètent pas!

    RépondreSupprimer
  2. Ah mais ce n'est pas parce qu'on n'est pas à la maison toute la journée qu'on n'a pas nous aussi nos moments. Et le soir, j'adore. Nous avons notre rituel et impossible d'y couper. Sinon, je suis rappelée à l'ordre par la petite bête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, heureusement que vous en avez aussi de ces chouettes moments de découvertes, sinon ce ne serait pas beau,la vie. Eh oui, ils arrivent toujours à nous surprendre ces lascars! Et il faut en profiter au maximum, même si effectivement il y a des moments où on aimerait les voir loiiiiinnnnnnnnnnnnnnn!!

      Supprimer
  3. ce qui est sûr c'est que ce n'est pas de tout repos, et que tout est exacerbé : aussi bien les fatiques, les agacements, que les plus grands bonheurs !

    t'inquiète, bientôt plus de couches, de bons steaks, et des revendications de temps de télé supplémentaires :o)))

    RépondreSupprimer
  4. Plus de couches, le bonheur mais avant il va falloir apprendre à faire sur le pot, et ça doit être le truc qui me stresse le plus par anticipation...
    Quant à là télé, va falloir s'accrocher. Ça les hypnotise et nous ne sommes pas très télé sauf quelques rares émissions. Je sens que ça va fighter :)

    RépondreSupprimer
  5. Vous inquiétez pas Mesdames, chaque chose en son temps, une fois la bataille du "pot" gagné, ce sera en effet les temps de télé , d'ordi, les nuits chez les copains copines, les sorties, les vacances..... j'en passe et des meilleures ! Et toujours discuté, argumenté et finalement pas toujours convaincu nous-mêmes du bien-fondé de nos décisions.... sauf...quand on vous dit (eh là on se sent vachement fiers et on a les mollets qui augmentent en volume !!): "vous avez des enfants tellement gentils, serviables, décidés aussi dans ce qu'ils entreprennent, ah si seulement ils étaient tous comme ça ! Alors là oui pas de regrets jamais, que de la fierté et une maman qui pour le coup en aurait bien fait une dizaine comme ça (non non je rigole ça va pas la tête !)

    RépondreSupprimer
  6. Hé bé, nous ne sommes pas sortis quoi ! J'vais aller me coucher, mouâ... :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés