Stage Photo - Profondeur de champ

Après avoir attendu, attendu et attendu encore, le moment où il serait enfin temps d'aller à MON stage photo, le moment est finalement venu. 

Il s'agissait d'un stage débutant alliant trois demies-journées, chacune sur un thème de base de la photographie. Parce qu'après toutes ces années à shooter sans raison, il me fallait enfin savoir ce que veulent dire tous ces mots barbares et aussi à quoi servent tous ces boutons... (ah bon, il n' y a pas que le bouton on-off, le déclencheur et le menu qui permet de passer de la couleur au noir & blanc ?)

C'est maintenant chose faite et j'avoue que j'ai découvert un autre monde. Un drôle de monde où tu ne peux pas shooter et réfléchir ensuite. Pas pour l'instant en tout cas. Pas tant que je n'aurais pas tout digérer. 

Je suis tout de même bien contente du résultat mais sur le moment - et encore un peu maintenant - je me sentais perdue, presque nue de devoir penser ma photo avant de la réaliser. Je tournais quasiment en rond dans des endroits que je rêvais de photographier, incapable de trouver un sujet. Mon œil était cassé.
Fini la spontanéité qui me réussissait somme toute plutôt bien. Place à la composition de l'image en ayant toujours l’œil sur les sacro-saints chiffres d'ouverture du diaphragme (bah, c'est pas dans le corps humain, c'truc là ?!), de vitesse (j'veux bien mais il est où le levier de vitesse ?!) et de lumière qui, si elle est mal gérée, rend ta photo "surex" ou sousex" (c'est qui ça, ex ? ... oui ça va, je sais, elle est pire que les autres, celle-là, mais fallait bien la faire ! Ce genre de blague à la con ne s'empêche pas...).

Toujours est-il que je vous recommande MON stage (CLIC) Nous étions 10 (9 nanas et un gars), et c'est bien accompagnés par un prof fort sympathique que nous avons pris notre pied (et ce malgré le froid de ce samedi). Au total, j'ai réalisé 850 photos, en ai jeté plus de la moitié (il m'en reste 306) et en ai sélectionné 76.

Voici donc le compte-rendu en images (étonnant, non ?). Il y en a beaucoup certes mais dites-vous bien que vous allez échapper aussi à beaucoup d'autres !

Samedi matin, 9h30 à 13h30 - Jardins du Palais Royal - Cours sur la profondeur de champ
Après quelques explications techniques bienvenues, place aux exercices pratiques. D'abord, tout simple, puis sans filet, livrés à nous-mêmes. J'étais moi-même bluffée de découvrir qu'on pouvait gérer ça nous-même !

Cliquez sur la première photo pour passer en plein écran.





 

  






Nous avons également testé l'effet zooming. 
Pas facile le flou maîtrisé !


Et ensuite, libre à nous de nous lâcher.
Un vrai régal pour moi qui aime tant les parcs parisiens, leurs chaises si confortables et leurs si beaux rats heu pardon pigeons ! ;)














Demain (ou plus tard, d'ailleurs...) : la vitesse !

Commentaires

  1. sans commentaire, oh, si j'en connaît un qui va, lorsqu'il va revenir avec son camion chargé à bloc, devenir vert de jalousie......Faudra peut-être que tu l'emmènes avec toi la prochaine fois! en tout cas, pour la nième fois, bravo!

    RépondreSupprimer
  2. Super ! Moi qui en rêves aussi depuis longtemps d'un stage photo voilà que cela me titille de nouveau ! En tout cas bravo ! Continues comme ça !

    RépondreSupprimer
  3. Je le conseille à tous, c'est carrément génial !
    Merci :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Alors surtout gardes la spontanéité de ton coup d'oeil,et fais les photos en pensant technique, et au vu de ce que je vois des quelques photos sur ce blog,,,,, je ne sors plus avec mon appareil photo quand tu es là,,,, mais avec ma clé USB pour te copier... Mais surtout, encore une fois, ne te laisse pas dominer par la technique, mais gardes la en mémoire pour améliorer constamment car rien ne remplace l'inspiration du moment.
    Aimerais en faire autant.
    Bises
    Louis

    RépondreSupprimer
  5. Ya pas de bouton "J'aime J'aime J'aime"... C'est bien d'avoir mis 2 photos du meme objet avec 2 profondeurs differentes. Perso, je prefere quand c'est plus flou derriere (comment qu'on dit techniquement ??), mais je suppose que ca doit dependre des gens. Et j'adore toujours autant tes photos NB. Je plussoie le "Monsieur-vert-de-jalousie" ci-dessous quant au rapport Spontaneite-Technique. Pas facile tout ca je suppose... Continue, continue !

    RépondreSupprimer
  6. Louis > ce n'est pas compliqué ! Et puis sinon, il y a toujours la solution du stage photo :)

    Dine > Avec une de chaque on se rend plus compte de l'effet. Techniquement, attention c'est super compliqué, on appelle du plus... flou ou moins... flou :o) Oui, sûrement que les goûts et les couleurs mais plus il y a de flou, plus le sujet est mis en évidence, plus il ressort et puis ça permet de camoufler un fond sans intérêt.

    Merci à tous les deux.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés