Encore des lectures

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt : Jocelyne, mercière à Arras, est mariée à Jocelyn. Elle a une vie simple, qui visiblement lui convient. Puis elle gagne une forte somme à la loterie nationale. Mais faut-il en parler à sa famille ? Doit-elle encaisser le chèque ? Et pour quoi en faire...?
"... on se ment toujours. Parce que l'amour ne résisterait pas à la vérité."
La liste de mes envies est une belle lecture. Légère comme une (belle) plume. Qui caresse tant l'imaginaire, que les zygomatiques. Un bonbon doucement acidulé comme l'est la vie.
"Il n'y a que dans les livres que l'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilenies et au bout d'une phrase, se retrouver soudain au bout du monde."
 De quoi calmer cinq minutes ma soif inextinguible de mots...


L'incessant de Charles Juliet : une pièce de théâtre a deux voix. Un huis clos où s'affronte désirs et raison. Et je n'en dirais pas plus parce que ce livre est si court qu'il serait dommage d'en dévoiler trop.


Attente en automne, Maria et Turbulences de Charles Juliet : encore lui. Je ne m'en lasse pas. Trois nouvelles, trois hommes ne sachant pas dire l'amour, trois parcours de soi vers les autres et de soi vers soi. Car "quand on se met à regarder en soi, on fait parfois de surprenantes découvertes".


Le sanglot de l'homme noir d'Alain Mabanckou : voilà 15 minutes que je réfléchis à la meilleure façon de vous parler de ce livre. Sauf que je ne trouve pas comment vous en parler ! En plus, je n'ai plus le livre sous la main car c'était un emprunt. Alors je vais me la jouer feignante : il y a un très bon résumé .

Et maintenant, je vous laisse à vos lectures. J'ai moi-même des pages à tourner.

Commentaires

Articles les plus consultés