Tant que la musique est bonne...

Un soir, au retour du boulot, désœuvrée que j'étais, je me suis demandée quelle serait la meilleure musique pour accompagner un voyage en RER ?
Serait-ce tous les jours là-même ? Ou doit-elle se renouveler ? Serait-elle liée au temps qu'il fait, au voyageur concerné, à son humeur ou à la tête de mon voisin ?
Un petit Quelque chose de Tennessee pour les soirs d'hiver et la douceur d'Otis Redding pour les soir d'été.
Du classique pour les jours de gloire, ou bien un Queen de circonstance. 
All apologies les jours coupables et Eye of the tiger pour les jours de doute.
Nicole Croissille pour ma voisine à l'accent chantant ou un chant grégorien, tiens !
Un vieux rock pour le lecteur de polar et Vangelis pour celui de science fiction.
La compil' de la Star Ac' pour le costume-cravate et un Prodigy bien frappé pour mémé qui bat la mesure avec sa canne.
La femme à l'air austère cacherait-elle un métal tonitruant, et le curé un rap US ?

Et si tout ce monde là se mettait à chanter, à tue-tête, les yeux fermés, chacun dans on propre monde enfermé, grâce aux oreillettes calfeutrés. Un vrai concert de vieux matous affamés...

Et moi, ce que je préfère, dans le RER ?
C'est le silence...
Espoir vain, je le sais.
Mais l'espace d'un instant, ils m'auront fait marré. 
C'est déjà ça de gagné.


Commentaires

Articles les plus consultés