Bilan des occupations de septembre

Voui, un bilan, parce que rien de ce que j'ai lu ce mois-ci ou réalisé en cuisine ne mérite qu'on s'y arrête plus d'un billet commun. Voici donc la liste de mes "déceptions du mois.


Côté lecture, on trouve :


- Mortels rendez-vous de Rhonda Pollero : une enquête très girly, reposante à lire. Mais vite chiante... Le caractère de l'héroïne nous est martelé sans relâche (pas de fric - fringues addict - et raide dingue d'un mec qui n'est pas le sien). A tel point que ça en cache/gâche l'intrigue quand même bien ficelée.


- Grand-mère déballe tout d'Irène Dische : l'histoire de trois générations de femmes sur fond, pour la première, de fuite d'Allemagne puisque mariée à un médecin juif. Le reste est son histoire, celle de sa fille et de sa petite-fille racontée par ses soins chirurgicaux, sans émotion ni sentiment. Des faits tellement bruts qu'ils en deviendraient théoriques. Il n'est pas ici question de la guerre mais plus de la différence de "pensée" entre la grand-mère et ses fille et petite-fille élevées à la sauce américaine. Pas mauvais mais je n'en reprendrai pas. Je n'ai déjà pas réussi à le finir...


- Nous autres de Stéphane Audeguy : belle écriture quoique très directe, la rendant parfois sèche, aussi aride que le Kenya où se déroule l'histoire. Malheureusement je crois être beaucoup trop "ailleurs" en ce moment pour en achever la lecture sereinement. Je le range à quelques dizaines de pages de la fin et le reprendrai... un jour.


- Même traitement que le précédent pour Le temps vieillit trop vite d'Antonio Tabucchi. Impossible de le commencer sans perdre le fil au bout de trois pages. Je le range pour plus tard.


- Quand à Tout est sous contrôle de Hugh Laurie, il va repartir d'où il vient (sur PriceMinister). Impossible à lire. J'ai tenté pour la troisième fois, hier soir, de le commencer et je n'y arrive pas ! Le style me perd : l'auteur parle au lecteur et l'action est bourrée d'aparte. Une grande déception pour moi, déception qui ne tient pas à l'auteur... mais au fait que je retravaille, en ce moment, une nouvelle dont le style ressemble à cela ! Une claque que nous dirons salutaire (et qui vient confirmer l'avis de certains relecteurs : j'en fais parfois trop :p).


La prochaine fois, j'aurais de meilleures critiques à vous livrer : il me reste deux livres en cours qui pour l'instant ne sont pas tombés en disgrâce et j'ai par devers ma bibliothèque une belle palanquée de livres qui attendent et me crient dès que je passe devant "Moi ! Moi ! Moi !" Douce musique que celle-là.


Et côté cuisine, il y eut :


- deux recettes de veau trouvées sur le site Bravo le veau qui furent toutes deux fadasses à en pleurer ;


- des cookies un peu trop cuits (merci mon four...) ;


- un far aux cerises (très réussi lui, je l'avais oublié) : composé de 300 g de cerises, 125g de farine, 100 g de sucre, 125 g de beurre salé, 2 œufs et 2 dl de lait.


Mélangez les ingrédients dans cet ordre et enfournez 45 minutes à 210 °. ;


- de dépit, j'ai fais à nouveau un risotto aux saucisses grillées (que vous trouverez ) et ça m'a réconcilié avec ma cuisine.


Heureusement car j'ai plein d'idées pour ce mois d'octobre. Trop peut être : moi qui avais peur de m'ennuyer une fois à la maison, je ne sais plus où donner de la tête !


D'façon, y'a plus qu'à faire qu'attendre.



Bah quoi ? Cela fait deux mois que c'est inoccupé, c'est pas ma chambre finalement ?!

Commentaires

  1. Senzo a trouvé de nouveaux espaces de douceur qui va bien falloir partager le moment venu....comme tu le dis, il n'y a plus qu'à attendre.
    bises
    Tilou

    RépondreSupprimer
  2. Il a trouvé et a déjà perdu. Va pas falloir qu'il s'y habitue : alors, la porte : fermée !

    RépondreSupprimer
  3. c'est pas pour toi le chat, écoutes ta maîtresse
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. prends le temps de rêvasser, va :)

    RépondreSupprimer
  5. J'sais pas pourquoi, je n'y arrive pas très bien. J'suis un peu speedée par moment...

    RépondreSupprimer
  6. Et bien un conseil prends quand même le temps de rêvasser car après..... sait-on jamais....
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. un conseil prends vraiment le temps de rêvasser car après, sait-on jamais......!!!!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Euh je te le refais une troisième fois dès fois que tu n'aurai pas compris !!! Bon ça doit être le foehn qui sévit depuis trois jours qui nous rend tous fous ici..... Allez je m'en vais faire trempette en pensant bien à toi.

    RépondreSupprimer
  9. T'as bien fait, je viens d'apprendre quelque chose. Pas de foehn chez nous, vu le nombre de montagne !
    Mais faire trempette où ça ? Pas dans la piscine au début d'octobre quand même !!!???

    RépondreSupprimer
  10. Bah bien sûr que oui dans notre piscine ! A 25° c'est possible surtout lorsque dehors le vent fait monter la température à 27°... finalement la Suisse c'est très cool entre neige et soleil, on en profite bien plus qu'ailleurs ! Vous voulez pas émigrer dès fois ? Rapprochement familial !!!! hi hi ! J'en connais qui serait d'accord et.... d'autres peut-être un peu moins !
    Bisous
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  11. Ah la migration... j'en rêve ! Reste à se lancer pousser des plumes pour prendre notre envol :)
    Bon bé chez nous il fait ... de la pluie.

    RépondreSupprimer
  12. Allez, il faut reprendre S. Audeguy. Je te conseille aussi 'La théorie des nuages' et 'fils unique'.

    RépondreSupprimer
  13. Je le reprendrai : ce n'est juste pas le moment. J'en rate le meilleur avec mon manque de concentration.
    Fils unique, c'est fait et bien fait. J'ai plus qu'aimé : http://cacoune.blogspot.com/search/label/Audeguy
    Quant à La théorie des nuages, je l'ai lu voici deux ans mais ne l'ai pas fini non plus.

    Une très belle écriture quel que soit le livre en tout cas !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés