Nocturnes

Une première lecture de cet auteur dont l'écriture et les idées ne laissent pas indifférent. Malheureusement rien d'impérissable. Je l'ai lu tout en ayant l'impression de manquer de quelque chose : une sensibilité particulière à la musique qui sous-tend chacune de ces nouvelles, une clef qui m'aurait permis de pénétrer le monde des personnages et de l'auteur, une page invisible au coeur de mes yeux. Ou que sais-je encore.

Je n'ai donc pas été transportée.

Dans la foulée, j'ai quand même voulu tenté l'expérience de Auprès de moi toujours dont on m'avait vanté les mérites. Sauf que j'ai abandonné au bout de quelques pages, pas du tout attirée par l'histoire, les personnages et leur vie telle qu'annoncée. Comme en marge à nouveau. Désagréable sensation que celle-ci : cette impression d'être au bord de la route et que l'histoire défile sans moi.

J'ai préféré le rendre à la bibliothécaire. Loin des yeux, loin du coeur de l'insatisfaction (je n'ai jamais aimé abandonner un livre même si je ne m'obstine plus et surtout quand on me l'a chaudement recommandé).

Bah, ce n'est pas grave, hein, j'me suis largement rattrapée ensuite comme vous allez pouvoir le constater tout de suite. :)

ISHIGURO Kazuo - Nocturnes. Cinq nouvelles de musique au crépuscule

Commentaires

Articles les plus consultés