Racine ou le choix cornélien

En bonne élève qui ne demande qu’à apprendre mais également en probable descendante de Saint Thomas, j’ai voulu m’attaquer à Racine après avoir avalé deux pièces de Corneille et ceci afin d'éprouver les propos comparatifs qui m'avaient été tenus à leurs sujets par un passionné de littérature qui ne lit jamais sans raison…

Quant à Corneille, je me suis déjà exprimée (27 mai 2007). Je ne m'en suis d'ailleurs toujours pas remise : par une écriture alambiquée et dépassée, le message semble mieux passer… Ô comme achever Corneille m'a empli de tant de regrets ! Il m'a alors fallu revenir à mon ère moderne et à c mod' de com' rapide et tro cil-fa ...

J'avoue, je noircis le tableau et ce alors même que je ne suis pas la dernière à faire usage du langage Short Message Service … Mais que celui qui n'en fait jamais usage me jette le premier téléphone portable !!

C'est donc la honte et la volonté de faire allégeance de ces mésusages qui me poussent ici à faire emploi de mots et de tournures de phrases inutilisables sur un tchat' sauf à voir mon correspondant se déconnecter rapidement "parce qu'il y a un truc qui crame sur le feu" …

Digression mise à part, et dans le but que je m'étais fixé, j'ai débuté la lecture de Britannicus*. Débuté seulement parce que voilà une dizaine de jours que je le prends, en lis deux pages, le repose… Puis le reprends, en lis une page, puis le repose… Les pages défilent suffisamment lentement pour que je puisse y entendre quelque chose et pourtant… Le style est lourd comparé à la légèreté de Corneille, l'intrigue semble terriblement rébarbative et l'envie de le ranger est pressante et pesante.

Peut être ai-je mal choisi pour commencer ? Un autre titre peut être ? C'est Bérénice que je cherchais, mais le libraire ne l'avait plus. Je me suis donc rabattue sur celui-là…. Peut être que si j'avais pu commencer par Bérénice ?

En tout cas et pour l'heure, Britannicus et son auteur vont rejoindre les rayonnages. Peut être qu'un peu de poussière sur la couverture me le rendra enviable…


* RACINE, Jean. – Britannicus – Editions Gallimard, Collection Folio Classique, 2006.

Commentaires

  1. Ton écriture est riche et precieuse et ton récit reste des plus limpide.
    Je suis stupéfait par ce que tu crées ici.
    Bravo ! Tu es pleine de surprise.
    Même si tu n'as pas reussi à me faire succomber à la tentation Corneille & Racine
    ...

    Your good old Julien.

    RépondreSupprimer
  2. Thanks so lot my Zouille !
    Je suis stupéfaite de pouvoir encore te surprendre, toi qui m'a connu plus "matheuse" que littéraire ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Attention Madame, je vais faire un lancer de "GSM" ... Ah ben non il sonne !
    Il y a bien longtemps que j'ai lu Britannicus (du moins certains passages histoire de faire croire que je l'avais dévoré...) Je n'ai pas été conquis (bon je sais je critique mais je n'aurais pas été capable d'écrire un truc pareil... de toute manière je n'étais pas né) Par contre, lorsque je me forçais à m'y intéresser j'aurais bien aimé pouvoir dire : "Tiens, je crois que j'ai quelquechose qui brûle sur le feu. Quel dommage, il faut que j'arrête de lire cet ouvrage... (dommage, si, si vraiment ...) "
    Je me suis donc attelé à la lecture de livres plus à ma portée ("voici" enfin non ... des trucs intellos quand même euh ...)
    ...
    Je suis en train de lire "Un roman russe" d'Emmanuel CARRERE, livre qui me déroute comparé à ce qu'il écrit d'habitude.
    As-tu le numéro du service client, pour savoir comment continuer à s'y intéresser une fois passée la nouvelle écrite dans le Monde pour sa copine du roman ?
    ...
    Merci, Biz...
    Pt'it LU alias William alias...

    RépondreSupprimer
  4. Salut 'ti Lu (ou Willy B ou...) !

    Voilà déjà un mystère d'élucidé ;-)

    Pour ce qui est du service client d'Un roman russe, je crains de ne pouvoir t'aider : déjà parce que je n'ai jamais lu de livre de cet auteur donc je ne saurais comparer et ensuite parce que je tourne autour de ce livre depuis qu'il est sorti sans réussir à me résoudre à l'acheter... Plus tard peut être...

    J'ai pour ma part deux livres en chantier ces derniers temps et pour l'un d'eux j'aurais moi-même bien besoin d'aide...

    De nada ;-)
    Biz
    Granola alias Cacoune alias...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés