Malavita encore


J'avais depuis longtemps acquis ce qui constituait jusqu'il y a peu le dernier Benacquista. Et je l'ai (enfin) fini. Non que ce ne fût pas agréable mais comme le dit le titre il s'agissait de la suite des aventures du repenti le plus connu de tout New York. Et la deuxième fois, c'est moins prenant.

Un indice : Malavita est la chienne du repenti. Et c'est bien tout ce que vous saurez !

Espérons que le dernier Benacquista (Homo erectus) sera aussi agréable qu'un Quelqu'un d'autre ou qu'un Saga. En attente sur ma table de nuit...

Tonino Benacquista. Malavita encore. Gallimard, avril 2008.

Commentaires

Articles les plus consultés