Entre Dieu et moi, c'est fini

Survivre au suicide de sa meilleure amie à 15 ans au temps où l'on a déjà à peine le temps de survivre à chaque nouvelle journée, surtout quand on est différente, voici le thème de cette grosse nouvelle (ou de ce petit roman).

Ce roman fut plus agréable à lire que Le mec de la tombe d'à côté dans son écriture moins écrasante, moins caricaturale et, malgré le thème, plus légère.

Un livre m'ayant permis de m'aérer avant de me plonger à cerveau presque perdu (rattrapé sur le fil des mots) dans le livre suivant : Personne de Gwenaëlle Aubry. Commentaire à venir qui me prendra du temps parce que j'ai beaucoup à en dire et pas franchement le temps pour l'instant.

Katarina Mazetti. Entre Dieu et moi, c'est fini. Actes Sud, Collection Babel, mars 2011.

Commentaires

Articles les plus consultés