Abandon de livres...

Voilà un paquet de jours que je promets. Voici donc venu le temps où je me remets à vous dire...

Vous deviez en être rester à ça : ça. A cette heure, je vous disais que je lisais un livre de Stephen Clarke, A Year in the merde*, en anglais dans le texte (voui, voui, voui, on ne fait pas les choses à moitié, ici !).

Donc je l'ai lu... mais pas jusqu'au bout. La faute à mon impatience ! Cela me prend trop de temps, me bouffe trop d'énergie et j'ai l'impression que plus je lis, moins la fin s'approche ! J'ai donc laissé tomber (bouououououououou......) à la page 236, en plein mois de janvier (dans le livre : chaque chapitre est un mois).

J'ai donc quand même eu le temps de me faire une idée. Vu de l'autre côté de la manche : les français sont impolis, malhonnêtes et complètement jetés... Ah et j'oubliais : toujours en grève pour rien !!!

En cadeau bonux : 2 extraits à déguster sans modération.

"And what was this strike about ? Job cuts ? Safety Standards ? No.
The Unions (ndlr : des tranports parisiens) were
furious that the government had been rumoured to be thinking about considering the possibility of maybe looking into the purely theoretical concept that it might one day (not now but in, say, 80 years' time) be less able to pay for tranports workers to retire at 50."

" The round-about has 12 exits and is a massive quarter of a mile in diameter, which gives cars plenty of room to dash in at least 12 different directions at once. As a star, l'Etoile is part black hole, part supernova. Cars are sucked in, bounced crazily around, then expelled along one of the exits."


Il y a un 2ème livre dont j'ai abandonné la lecture (bououououou x 2 !). Vers le début en plus (j'ai dû lire 150 pages sur un pavé de 6 ou 700 pages). Il s'agit de Jonathan Strange et Mr Norrell de Suzanna Clarke**. Le sujet m'a gonflé (très sérieusement) et le livre m'a noyé avec ces descriptions à rallonge et la masse de détails (inutiles ?). Personnellement, s'il y a plus de 6\8 personnages, je me sens vite dépassée.

Bon, donc, je n'ai vraiment pas aimé ce livre-là.

Sinon, j'ai une autre explication globale de ces abandons : je fais un rejet des auteurs qui s'appelent Clarke. Bon bah voilà, ça vaut ce que ça vaut mais c'est dit :o)

Allez à plus tard. Je reviens avec des trucs qui m'ont vraiment plu.

* CLARKE, Stephen. - A year in the merde - Black Swan, 2004.
** CLARKE Suzanna. - Jonathan Strange et Mr Norrell - Robert Laffont, février 2007.

Commentaires

  1. c'est noraml les roatsbeef ils ne connaissent même pas la daube alors ils ne savent pas qu'on en voudrait même pas comme sauce !
    Shitt ou shiett !

    RépondreSupprimer
  2. Les deux auteurs ont le même nom, c'est exprés? Tu achètes les livres par couple ? ;-)))
    Je n'ai plus le temps de lire depuis que je tiens mon blog et cela me manque... Quoique ces 2 bouquins n'avaient pas l'air terribles ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés