Départ qu'on va l'appeler...

Certains jours on se sent seul, mal aimé, désabusé, abandonné... Je continue ou vous avez pigé ?

Et bien dans ces moments-là, on est bien content d'avoir au fond du cœur et de la tête des souvenirs tout simple et tout bête parce qu'il vous réchauffe éminemment.

Il y a deux mois j'ai changé d'employeur, pour des raisons de survie mais à contre-coeur. C'est parfois ainsi... Mais je ne suis pas partie sans dire merci à ceux que je quittais sans envie.
Et là je peux vous dire que j'ai été surprise...
Je vous le dis, y'a des moments qui nous réchauffe dans l'instant et cet écrit là, en fait partie.

Merci à ma Turquiche Girl (même pas mal non plus d'abord) ;-)



Prisca alors voilà
C’est maintenant que tu t’en vas
Mais même pas mal d’abord
Car même si t’es dehors
On s’en fout du fiscal
Et pt’être même du social…
Et si on va en suer
Des nombreux mails salés
Qu’on nous épargnera pas
Quand tu ne seras pas là
On va pas en pleurer
Parce qu’on va t’retrouver
Autour des apéros
Oubliant le boulot
Et profitant tranquille
De ton esprit fertile
De tes photographies
Et d’tes nombreux écrits
Alors pour aujourd’hui
C’est bon vent près d’ici
Mais pour les prochains soirs
C’est à nous l’café noir



Commentaires

  1. Bah tu vois qu'on t'aime, banane...
    BISOUS BISOUS

    RépondreSupprimer
  2. Banane :-)
    Même sans le lien j'aurais su de qui ça venait ;-)
    Bisous.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés