Tentation d’écriture éclectique… mais écriture quand même



Ecrire, écrire, écrire… Reprendre la plume pour aligner des mots, remplir des pages, en faire des livres. Qu’importe le sujet ! M’en fiche ! Ça me tente : je veux écrire !

Bah prends ton stylo, une feuille et ton dico. Et écris, si c’est que tu veux !

Certes, c’est une idée sauf que voilà ce qui me manque ce sont justement les idées. C’est bien mignon de vouloir écrire mais pour quoi dire ? Ça s’acquiert où les idées ? Et qu’est-ce qui intéresse aujourd’hui ? Parce qu’on écrit toujours pour quelqu’un. Si ce n’est pour soi, c’est pour l’autre que soi. Alors qu’est-ce qu’il veut lire cet autre, là... ?

Bah j’sais pas moi. Il lira (ou pas) ce que tu voudras bien écrire. Et puis l’autre est tellement multiple que tu réussiras bien à en toucher au moins un.

Okay, toi ! Donc j’ai mon stylo, ma feuille, mon dico et l’éventualité d’un lecteur. Reste à allonger mon esprit sur le parchemin de ma volonté…


Et puis, rien… J’aime pourtant tant pourfendre le papier de ma plume acérée ! Défier le sens des mots, arguer d’une perception, chatouiller la grammaire et secouer le vocabulaire ! L’écriture est comme la vie : protéiforme sans qu’on ne sache vraiment pourquoi (ni comment, si on part comme ça) !

Et bien profites-en, dans ce cas : écris, écris, écris ! Et pour les idées, fort heureusement, les Impromptus sont encore là … même lorsqu’on les délaisse (bien trop longtemps ;)

***
*

Sur le thème des ILCI de la semaine : et vous, qu'allez-vous faire qui vous tente, sans que vous ne sachiez vraiment pourquoi ?

Commentaires

  1. eh oui,, et on perd progressivement l'agilité de l'écriture manuelle qu'on avait acquise sur les bancs de la fac ou de l'école, au profit du clavier azert. Dès qu'il faut écrire trois lignes sur une carte postale, ou, pire, une page pour un document officiel, on est obligé de s'y reprendre à plusieurs fois.
    Mais voilà qu'on se prend alors à se demander comment dans quelques générations l'écriture sera?
    A HK, j'ai été sidéré par l'agilité des jeunes chinois pour écrire des messages sur leur téléphone avec seulement leur pouce qui se déplace à une vitesse folle sur le clavier.
    Allez, reprenons la plume "Sergent Major" et l'encrier..........scratch, scratch, un plein, un délié, ne pas trouer le papier, ne pas faire de taches, sécher avec le buvard, c'est trop beau.
    Bizoux
    Tilou

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau ce que vous écrivez ;)
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. oh et, bien là, il m'a sidéré !! lui qui compte toujours sur moi pour les courriers (les vrais de vrais), et qui m'a mis au rencart ses beaux stylos.....plus l'temps dit-il !!
    mf

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés