Les larmes de Tarzan

Mieux que le précédent livre de Katarina Mazetti que j'ai lu (clic) et aussi agréable à lire qu'Entre Dieu et moi, c'est fini. Il a un "chapitrage" bien à lui : le titre de chacun étant un bout de phrase tiré du chapitre lui-même.

Les personnages, quant à eux, n'ont rien qui sortent de l'ordinaire ce qui fait sûrement de Katarina Mazetti un auteur du réel. Ils sont parfois caricatural, certes. Mais la caricature de l'être humain ne vient-elle pas d'un réel parfois moins imaginé que l'on ne le veut bien le croire ?

Et l'histoire enfin. De l'amour, encore de l'amour. Une jeune mère de famille monoparentale, très pauvre, qui attend en vain le retour de son prince charmant un peu fou et très absent et un très riche célibataire dont une seule note de restaurant suffirait à couvrir le loyer annuel de la première.

Réussiront-ils à se trouver ? A s'attacher ? Et à laisser derrière eux ce qui créé un mur de fierté et d'égoïsme, pour le bien des enfants et peut être aussi le leur ?

Vous le saurez en lisant Les larmes de Tarzan de Katarina Mazetti, déjà dans vos bilbiothèques ! :)

Katarina MAZETTI. Les larmes de Tarzan. Actes Sud, collection Babel, octobre 2009.

Commentaires

Articles les plus consultés