Les tribulations d'une caissière

Dernière petite lecture bien sympathique : Les tribulations d'une caissière d'Anna Sam ou comment découvrir notamment :
- les 3 questions les plus posées à une caissière... heu pardon, à une hôtesse de caisse... heu, pardon ! à une employé(e) de libre-service,
- qu'une caissière a droit (au sens strict) à 3 minutes de pause par heure travaillée (soit 18 minutes pour 6 heures),
- le profil des « meilleurs » clients (du matin, du soir, à l'affût des bonnes affaires, saouls...),
- et des situations toutes plus causasses les unes que les autres ;
le tout raconté sur un ton franc, direct et plein d'humour.


Un bon moment de lecture que vous pourrez prolonger sur le blog à l'origine du livre : http://caissierenofutur.over-blog.com/




Et à part ça, faisons don’ un petit point sur mes lectures.


Je me suis rendue compte que je vous avais promis (mais ça n'a choqué personne, donc tout va bien ;) de vous parler de The woman of the fifth de Douglas Kennedy que j'ai lu en anglais dans le texte il y maintenant 3 mois. Sachez donc que contrairement à ses autres livres, celui-ci contenait une part de surnaturel à laquelle je ne m'attendais pas et qui m'a autant surprise que déçue. Je suis tout de même allée au bout mais sûrement pour la beauté du geste (premier livre lu en anglais en entier quand même !). Peut être ma déception vient-elle de là, du fait que je n'ai pas tout saisi (j'ai dit que j'avais lu pas que j'avais compris :p). Mais toujours est-il que cette histoire m'a parue bancale de ce fait-là. J'vous dirais au suivant (et dernier, acheté en anglais également...).


Dans un tout autre registre, lundi, j'ai lu La veuve ou le traître trahi de Corneille. Un besoin venu de loin : celui d'évacuer un trop plein de modernité sans doute ! Car :


A ces mots enchanteurs mon martyre s'apaise,
Et je ne conçois rien de pareil à mon aise

[Acte V, scène dernière]


Sinon, je peine sur Millenium 3 ainsi que sur Gossip girl 8 (ou 7, je ne sais même plus...). J'arriverais bien à m'en sortir.


Et aujourd'hui, c'est décidé je me mets à Molière. Oui, en effet, on peut arriver à 32 ans sans jamais avoir lu Molière. Du coup, je commencerais par Dom Juan.


Et puis, et puis, et puis… après j'sais pas ! J'taperais dans ma réserve de livres à lire. A coté du lit par exemple !

A plous !

Commentaires

  1. Ca me conforte de lire que je ne suis pas la seule à peiner sur milenium ;-)
    Là j'ai une pile de 20 bouquins SFFF dans laquelle je dois faire un choix pour les vacances, en essayant de ne pas trop charger la mule (et c'est le cas de le dire ;-))
    Tchô

    RépondreSupprimer
  2. Pandora > En effet, prendre les 20 paraît difficile :o) Et je comprends le dilemne : je pars 4 jours ce weekend et ma pile de livres-que-je-voudrais-emmener doit être toute aussi haute que la tienne !
    Déjà 2, tu risques de les maudire, non ? Prends-en un, le plus gros, et un carnet pour écrire. Cela t'évitera de te demander lequel lire quand tu en auras le temps et l'envie.

    Cacoune : trouveuse de solution qu'elle n'envisagerait même pas d'appliquer... :o)))

    RépondreSupprimer
  3. Jamais de Molière ? Pas même à l'école ?

    RépondreSupprimer
  4. Myriam > Et bien non, même pas à l'école. En fouillant bien ma mémoire : Marivaux, Zola, Stendhal, Villon, Rostand... Mais de Molière point !

    RépondreSupprimer
  5. Les trois "millenium" ont été engloutis comme un bon Tiramisu!

    Quant à "la femme du V" le livre porte une promesse qu'il ne parvient malheureusement pas à concrétiser ; cette fin surnaturelle m'ayant laissé sur ma fin : tout ça pour ça?

    Tioufout

    RépondreSupprimer
  6. Tioufout > J'ai enfin réussi à me remettre dans M3. Un maivais moment à passer. Certains passages sont hard tant il y a de détails et de personnages.
    Et, oui, en effet, très bonne description de la femme du Vè. C'est ce que j'ai ressenti également.
    Merci de votre passage. Je m'en vais par chez vous consulter les derniers désirs théicoles.

    RépondreSupprimer
  7. Ben quand je pense que je sais pas lire ! tu dois tenir cela de ta mère, bien sûr tout ce qui coûte des sous, pfffffffffffffffff ! heu c'est de l'humour, embrasse la pour moi et dis lui de dire à son mari d'embrasser le chat pour qu'il te fasse une léchouille !!!

    RépondreSupprimer
  8. Devine ! > Pfffffffffffffffff :p

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés