Toujours pas une excuse mais une explication...

Pour illustrer mon propos d'hier, j'emprunterai les mots de Julien Green :


"La pensée vole et les mots vont à pied. Voilà tout le drame de l'écrivain."*


C'est un emprunt que je m'applique en retenant toutefois pour le terme écrivain un sens basique. Je précise au cas où vous penseriez que je me prends pour ce que je ne suis pas (même si j'aime à croire que je suis une personne habile dans l'art d'écrire).

Et hop l'air de rien, je me fais un compliment ! Après tout, ça ne fait de mal à personne et à moi, ça me fait du bien ! On n'est jamais mieux servi que par soi même :)

Cet interlude étant terminé, vous pouvez reprendre vos activités respectives (et moi aussi...) :) !


* Julien Green, Extrait de Journal.

Commentaires

  1. je découvre ton autre univers, bien différent ce celui de "pas de jour ..."
    je veux juste te dire que je suis passé te faire un petit bonjour.
    Et j'aime bien "l'habillage" de ce blog ...
    Tiens je baptise aussi ce dimanche :o))
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. こにいみくいなすいなと 区忌避は基地に名と駆使派のまことしみこそ見札も....

    Oups pardon... Les japonais sont parmi nous ainsi que leur ordinateur alors je profite sans faire gaffe !!!!

    J'allais donc dire merci de ta visite. Te voici donc du cote lumineux de la force. Et ravie que cela te plaise.
    Et bon bapteme alors ;)

    A plus tard.
    (ps : desolee encore une fois qui dit clavier japonais dit pas d'accent...)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés