Petit guide de survie pour maigrir sans trop souffrir

Ne vous fiez pas au titre, je ne vais pas vous parler de mon intimité (encore que...) mais d'un livre !!! Le titre m'a donné envie dès la couverture et le 4ème de couv' a achevé de me convaincre.

Le but est-il le même que d'habitude : des conseils, encore des conseils sur comment perdre 25 kilos en 5 jours tout en continuant de manger, en alternant, somme toute, entre pizza et hamburger... ?

Et bien non ! Il s'agit d'avoir en tête une somme d'informations liée à l'amaigrissement, certes, mais sans langue de bois (oh que non... ou alors en en faisant usage pour nous taper sur le crâne et y faire entrer le message!) et humour souvent grinçant. Susceptibles et non adeptes de la remise en question, s'abstenir donc !

Il s'agit également d'en finir avec les supers-mégas-géniales formules qui permettent soi-disant de perdre sans effort, en peu de temps et en pensant, une fois le poids souhaité atteint, pouvoir reprendre les anciennes (mauvaises) habitudes. Que nenni !

Tout y est donc :

- le vrai qui fait mal mais secoue : perdre du poids et se maintenir est le combat de toute une vie ! "Changer son mode alimentaire est un sacerdoce, se mettre au régime équivaut à entrer en religion, sans pour autant s'imaginer que l'on doit faire pénitence parce qu'on a péché (de gourmandise)."

- la détection des petits travers et leur démolition : "Autant éviter les grosses orgies (raclette + fondant au chocolat ou lasagnes + pizza trois fromages à tous les repas) juste avant de démarrer la diète, uniquement parce qu'après on n'y aura plus droit. On y gagnerait seulement un bonus de 3 kilos sur la balance." (Dis comme ça... Rien qu'à l'écrire, je salive... Mon dîner léger me semble déjà bien loin. Mais qu'est-ce qu'une heure en grincement d'estomac ...?)

- la dimension psychologique : "Manger trop, ou mal, est bien souvent un moyen de se défendre contre certaines difficultés psychologiques : la nourriture anesthésie l'anxiété". (Quoi une excuse?! Hééé, c'est pas moi qui le dis ! Ho ! C'est le livre !!)

Ce livre est bourré (sic!) de trucs et astuces plein de bon sens qui méritaient pourtant d'être écrits sans détours ni ambages, qui permettent une franche remise en question et apportent un soutien du début à la fin d'un tel projet.

Et ce qui n'enlève rien, le format est adéquat (du style qui rentre dans un grand sac à main genre sac de voyage...) et le graphisme donne envie de le lire.

Plus d'excuses donc pour le lire et... pour maigrir (le premier qui me ressort cette phrase, même pour rire, constatera que si je ne suis pas susceptible, je reste susceptible de me vexer...).

A bon entendeur !


ROBIN, Emmanuelle. - Petit guide de survie pour maigrir sans trop souffrir. Les éditions du Toucan, avril 2008.

Commentaires

  1. C'est un très bon tuyau... j'ai déjà identifié et réglé partiellement (mais définitivement ?) une partie du problème, reste à savoir si la seconde et dernière peut être résolue (problème médical en partie responsable), mais ça donne bien envie...

    RépondreSupprimer
  2. euhhh t'aurais pas un livre pour grossir !!!!
    qu'il est bête...
    ma balance a dit ce matin : obésité stade 1 !!!
    oupssssssssssssssssssssssssssssss

    RépondreSupprimer
  3. Plume Vive > Bon courage ++++ :)

    Daddy > Une balance devrait se limiter à afficher le poids, c'est déjà bien assez déprimant comme ça ! Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Et la dame qui écrit cela : a-t-elle entamé son régime ? Etait-elle sur le point de le faire ? Autant de questions qui aiguisent ... mon appétit.

    RépondreSupprimer
  5. Hé dis donc la rillette, tu crois que c'est des questions à poser à une dame, ça, toi ?
    Très beau jeu de mots en tout cas :)


    :p

    RépondreSupprimer
  6. Il parait, aux dires d'une étude récente, que pour maintenir la perte de poids chez quelqu'un qui a perdu pas mal de poids, il fallait faire 58 minutes de sport tous les jours... ça n'est pas rien.
    C'est vrai que c'est le combat d'une vie ;-(((
    Merci de tes passages, I'm back... avec en plus 8 kg en moins, et non je n'étais pas partie en cure à Brive ;-)))))

    RépondreSupprimer
  7. 58 minutes de quoi ?!
    Tu peux me rappeler la définition du mot "sport" s'il te plaît ? ;)

    8 kg c'est pas rien mais vu ce que tu as fait de ton mois août, j'applaudis des deux pieds (c'est du sport, ça non ?...) !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés