On reprend tout depuis le bédu...

Et le début, c'est l'étape préparatoire déjà évoquée le 21 septembre 2009 sous le titre "Étape 0 - Le régime contre-attaque : pour qui ? pour quoi ". Elle sera de nouveau évoquée aujourd'hui car pour recommencer de zéro, il n'y a pas de secret : faut tout refaire, quitte à redire les mêmes choses. Et puis après tout, j'ai grandi depuis le 21 septembre 2009 alors peut être qu'en mettant tout à plat (mon ventre suivra...), je découvrirais de nouvelles choses. Alors voilà pour l'idée.

L'étape préparatoire est le passage obligé : l'échauffement, la mise en train, la justification, le pourquoi du comment on en est arrivé là, la mise à nue quasiment.

Késkivapa ? A la base, Martine a clairement un problème de poids qu'elle cherche à résoudre. Elle le sait, elle le sent, elle le (sup)porte, il est là chaque jour que Dieu fait. Impossible de le quitter. Du matin au soir et du soir au matin, elle a une conscience d'elle-même telle que cela en devient parfois insupportable. Limite, ça lui pourrit l'ambiance au boulot : parce qu'elle aura beau être bonne dans ce qu'elle fait, prise au sérieux, considérée comme compétente, impossible pour elle d'oublier son apparence qui semble lui faire perdre du crédit (que cela se joue uniquement dans sa tête ou pas).
Et que dire de toutes ces femmes minces, qu'un rien habille, que tantôt on déteste, tantôt on envie, selon l'humeur, mais que jamais on n'atteint, que jamais on ne rejoint. Toutes ces femmes qui peuvent porter une jolie robe, que l'on remarque sans qu'elles le cherchent, que l'on semble respecter par défaut. Cette impression d'être la 5ème roue du carrosse (que cela se joue uniquement dans sa tête ou pas).
Et puis, manger parce qu'on ne sent pas à son aise en soi-même et se sentir mal en soi parce qu'on a mangé et puis manger parce que...

Et je tourne en rond dans ma cuisine (jamais très loin du frigo faut pas déconner, déco néné...)
Je suis une femme de cro-magnon
Je suis toute seule puis des millions
Je me fais la guerre en toute saison
J'avance, avance à reculons
Et je tourne en rond(e), je tourne en rond(e)

Ten-é-oùlà ? Alors, donc, là, j'crois que faut que Martine fasse quelque chose.
Le Livre était déjà la solution qui semblait adéquate il y a 2 ans, parce que des régimes, Martine, elle en a épuisé. Et inversement. Alors exit les régimes agresso-coup-de-poing.
Il n'est donc pas prévu d'envisager de restreindre les quantités, les calories, les parfums, les saveurs mais de se refaire une éducation alimentaire, une hygiène de vie différente et d'y prendre goût. Quitter de mauvaises habitudes pour s'en créer d'autres, non contraignantes, naturelles, propres. Le tout sans violence et sans culpabilité. Et selon un rythme personnel.

Commentkonfé ? On commence par le début et tout de suite. On prend la température de la bête : dans quel état d'esprit Martine attaque la montagne de graisse ?
Est-ce qu'elle veut maigrir à tout prix ? Non. Impossible. Plus envie de bouffer en sachet ou de devenir mono-maniaque du chou romanesko.
Oublier les autres, s'écouter soi seulement et plus les autres, plus d'idées reçues, pas de "ça a marché pour moi, ça ne peut donc que marcher pour toi", plus de promesse en l'air et plus de culpabilité surtout.
Enfin, ne pas être "surmotivée" au risque de démarrer trop vite et de s'essouffler en trois jours. "De ce côté-ci, pas de souci !" dit-elle la bouche pleine d'ours en guimauve enrobés de chocolat blanc.

Un bilan donc plutôt positif en ce que - chouette ! - nous pouvons conclure que : oui, Martine peut se lancer dans ce régime (à nouveau). 

Trop de la chance !

So we'll be back, avec l'étape 1.

On avance on avance, on avance...

Commentaires

  1. Eh bien le bonjour ! Voilà une étape 0 qui me plait.... et c'est le bon moment pour repartir à zéro et avoir de nouvelles motivations. Alors en route pour de nouvelles aventures.... Bonne chance et à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! J'aimerais bien faire de la place pour le chocolat suisse et le foie gras maison que l'on va immanquablement s'envoyer en fin d'année ;)

    RépondreSupprimer
  3. celà ne marche pas du premier coup, c'est comme la cigarette. Et à force de détermination, on gagne. Le plus étrange, c'est qu'une fois que la bonne raison est trouvée et la "décrue" amorcée après un longue phase de stagnation, on y prend goût et on retrouve des plaisirs inédits. Le tout est de trouver la raison ou la motivation qui va compenser ce foutu plaisir de la bouffe pendant la première période qui est vécue comme frustrante. Encore un fois, bon courage pour gagner.
    Bizoux

    RépondreSupprimer
  4. et concrètement, cette étape un, pour toi, elle va consister en quoi ?

    RépondreSupprimer
  5. Oulala si tu savais ! Sauf que je ne trouve pas le temps de me poser avec le bouquin pour en parler...
    Je ne suis pas blogo-productive en ce moment :'

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés