Je ne sais plus quoi dire...

Hallucinant. Moi, la bavarde invétérée, je reste coite, posée là, à me demander quels mots associés avec quels mots pour que ça forme un début de phrase compréhensible... Il faut croire que j'ai l'esprit trop occupé, farci de pensées, d'envies, de demain et d'aujourd'hui. Des trucs à faire, des choses à défaire, et encore un ou deux cartons (par semaine) à parfaire... Signer ici, contracter là, emprunter, prendre, rendre, sans oublier... quoi déjà ?

La vie est un puzzle que l'on construit pièce par pièce. Reste à pas se planter quand il s'agit de les associer. Une à une, on les jauge, les étudie, les apprécie puis les assemble. A l'endroit, à l'envers. On essaie, on tente, on éprouve, s'efforce et s'évertue. L'avenir prend ainsi forme même si le tout reste encore un peu vague. Un flou artistique, un peu fou sur les bords, nébuleux, vaporeux, parfois difficile à appréhender mais qui se façonne malgré tout.

Pas après pas on avance, on progresse par à-coup, certains jours pas du tout et d'autres, bien trop vite. Le vent s'engouffre, m'ébouriffe les cheveux et les neurones, ils s'entrechoquent dans un doux tintement de cristal et une idée naît : espérons qu'à la fin, il ne nous restera pas une pièce entre les mains dont on ne saura que faire... 

Encore que... la dernière pièce de tout puzzle achevé ne serait-elle pas en fait la première pièce du lendemain ?



Commentaires

  1. oh, oh, en voilà une jolie prose bien vue, je pense. Eh oui, un peu beaucoup de choses à voir, à réfléchir, à imaginer, à soupeser et l'air de rien cela occupe beaucoup beaucoup et voilà pourquoi il n'y avait plus de place pour écrire et nous plus rien à lire. Mais cela reviendra d'ici quelques temps, quand tout sera plus calme, du moins je l'espère vivement.

    RépondreSupprimer
  2. je n'aime pas être complètement anonyme...c'était moi, mf

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés