Tendresse du "pair"

L'expression n'est pas la mienne mais celle d'un pair ; le mien.
Et l'indéfini prend tout son sens...

Merci Daddydou ;-)

Et si la tendresse était indéfinissable...
et si l'on la pouvait ressentir sans pour autant la sentir...
et si l'on la pouvait voir comme l'aveugle...
et si l'on en pouvait aimer le parfum sans pour autant qu'il existe ailleurs que bien au fond de nous...
et si ce que vous avez fait naître en moi s'appelait Tendresse...

Merci Ma Dame Cacoune.
Mon vocabulaire s'étoffe d'une étoffe qui me réchauffe la vie.
Si je savais le faire, je vous en offrirai un lavis.
Oserai-je finir par ce drôle de mot qui n'existe pas : Tendresse.

Commentaires

  1. eh si ! elle existe, mais souvent rare, éphémère, là où on ne l'attends pas et surtout ressentie par chacun différemment.
    Mais un petit soupçon d'attention n'est-il pas déjà un petit bout de tendresse? Elle est quelquefois tapie au fond de soi, cachée sous des hallures brutales (pour ne pas qu'on la voie), mais ne demande qu'à sortir, laissons la venir doucement.
    mf

    RépondreSupprimer
  2. Et voilà qu'est-ce que je disais plus bas. Mais oui elle est là la tendresse à demi cachée mais bien là.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés